Les services

Les propositions de Générations et Cultures

 

Le logement intergénérationnel

Nos constats :

  • Les personnes âgées isolées dans des logements avec des chambres non occupées, sont de plus en plus nombreuses ;
  • Beaucoup ont des revenus modestes ;
  • La plupart sont réticentes à l’idée d’accueillir chez elles un(e) inconnu(e) ;
  • De nombreux jeunes travailleurs, stagiaires et étudiants – y compris des étudiants étrangers, sont eux aussi isolés, et cherchent à la fois un logement et un accueil.

Notre proposition :

Nous pouvons mettre en place et animer sur un territoire le dispositif « un toit à partager » que nous gérons sur la Métropole Lilloise et sur l’Artois depuis 3 ans, avec aujourd’hui une cinquantaine de « binômes ». Nous travaillons en partenariat avec les collectivités et les acteurs locaux qui sont potentiellement concernés par ce dispositif.

Concrètement nous procédons comme suit, avec nos chargés de mission et nos bénévoles :

  • Promotion du dispositif vers les jeunes (étudiants, stagiaires, salariés) et les seniors du territoire, avec l’aide des partenaires mobilisés ;
  • Accueil individuel de chaque jeune candidat, et rencontre à son domicile de chaque senior volontaire, pour valider l’intérêt de chacun à s’engager dans le dispositif, pour s’assurer de la disponibilité du logement, et pour faire un premier inventaire des services qui pourraient être échangés ;
  • Constitution des « binômes » les plus harmonieux possibles ;
  • Signature d’une charte d’engagement tripartite par le jeune, le senior et notre association et d’une convention d’occupation à titre précaire entre le jeune et le senior ;
  • Suivi, par des visites mensuelles au domicile, en présence du binôme, et par entretiens téléphoniques tous les 15 jours ;
  • Organisation d’événements, ouverts à tous les binômes (exemple : un repas partagé type « auberge espagnole », une sortie cinéma, une formation aux « gestes qui sauvent », etc.) ;
  • Evaluation quantitative et qualitative.


Les territoires

Nos constats :

  • Notre société est de en plus en plus « cloisonnée »
  • Les liens sociaux « naturels » (par exemple au sein des familles, les voisinages etc..) tendent à se déliter.

Ces deux phénomènes de cloisonnement et de délitement des liens sociaux menacent la cohésion sociale dans les territoires.

Notre proposition :

Nous pouvons accompagner les collectivités locales, les institutions (établissements scolaires, CCCAS…) et les associations (dont les Centres sociaux) qui souhaitent mettre en place des actions intergénérationnelles et interculturelles.

Concrètement nous procédons comme suit :
• Recherche, avec les porteurs locaux de ces actions, de sujets d’intérêts communs aux différents groupes visés par l’action (exemple : l’histoire, la mémoire, la cuisine, la lecture, l’organisation d’un événement etc…) ;
• Appui à la mise en place du partenariat ;
• Accompagnement à la mise en œuvre et à la pérennisation de l’action.

Trois exemples :

L’accompagnement du lycée de Le Quesnoy :
Quatre professeurs de la Cité scolaire Eugène-Thomas de Le Quesnoy nous ont interpellés pour les aider à sensibiliser leurs élèves, en formation carrières sanitaires et sociales, aux relations entre les générations. C’est par le biais de la récolte de la mémoire que ces jeunes gens sont allés à la rencontre de leurs aînés. De ces rencontres avec les aînés de la ville, rencontrés dans les EHPAD, est né un joli livret intitulé « le fil de nos vies ».Travail intergénérationnel jusqu’au bout: les illustrations du livret sont l’œuvre des artistes en herbe de l’école maternelle.

L’accompagnement de la rénovation urbaine d’un quartier:
La Ville de Lambersart a demandé à Générations et Cultures d’accompagner la rénovation urbaine du quartier du Pacot Vandracq. Cette action a été menée notamment en recueillant et en restituant la mémoire collective des habitants ainsi que leurs espoirs et leurs craintes.

L’accompagnement d’un bailleur social
Lille Métropole Habitat voulait proposer aux 882 locataires de la résidence Trévise à Lille Moulins, un projet social autour du local intergénérationnel ouvert en 2012.
Générations et Cultures a accompagné la préparation et la réalisation de la journée « Tous ensemble à Trévise » visant à créer les conditions pour qu’une dynamique intergénérationnelle puisse se développer sur le site Trévise en fédérant sept acteurs du quartier et les locataires et en les incitants à investir le local intergénérationnel.


Les foyers où vivent des personnes âgées marginalisées et les résidences sociales

Nos constats :

Les constats faits sur les territoires sont les mêmes, mais amplifiés, pour ces foyers et ces résidences.

Notre proposition :

Notre accompagnement se fait avec des méthodes semblables à celles utilisées dans les territoires, avec un temps important consacré à faire tomber les barrières que se sont mises les personnes âgées elles mêmes.

Un exemple :

Nous intervenons depuis plusieurs années dans sept foyers ARELI du Nord où vivent plus d’un millier de migrants retraités.

Depuis le début de nos interventions, nous constatons le changement en douceur des représentations sociales entre les résidents et les populations vivant autour des foyers. Ce constat est possible notamment parce qu’ont été mis en place différents outils artistiques et culturels. Par exemple, les projections-débats, les rencontres avec des habitants ainsi que la participation à des événements culturels locaux. Les actions menées se réalisent en concertation avec les partenaires associatifs et les acteurs publics. Un groupe actif de migrants âgés s’est constitué au fil des interventions et témoigne un intérêt certain à l’égard de ces initiatives. D’autant plus qu’il arrive que des événements soient accueillis dans les foyers. Ainsi, la fête « tous voisins 2012 » a eu lieu au sein du foyer Cassel à Dunkerque, associant les habitants du quartier.


Le Centre de Ressources sur l’intergénération

Nous vous proposons :

  • De valoriser vos actions intergénérationnelles sur notre site et celui de France Bénévolat ;
  • De participer à des ateliers intergénérationnels permettant des échanges entre professionnels sur des thématiques et la production de notes d’analyses et des propositions, de méthodologies, d’outils.
  • De contribuer chaque année à la réalisation du « Printemps de l’intergénération »
Print Friendly